La nouvelle actualité est en ligne, cliquez ici pour la télécharger.

La santé des proches aidants ” une affaire de société”.
Alors que près de 9 millions de personnes prennent soin d’un proche fragilisé, la journée des aidants 2018 met l’accent sur leur santé.
Selon Hospimédia : “48% des aidants déclarent avoir une maladie chronique, 29% se sentent anxieux et stressés, 25% disent ressentir une fatigue physique et morale… pour l’Association française des aidants, “ces chiffres montrent que la conciliation de l’accompagnement d’un proche et de la santé constitue une affaire de société”. Quatre conditions doivent alors être réunies : l’accès des personnes accompagnées à l’aide et aux soins dont ils ont besoin, la non-confusion entre les rôles d’aidants et de professionnels, la non-réduction des proches à leur fonction d’aidant, et le non-isolement du binôme aidant-aidé”.
Interrogée par la Mutualité Française sur la situation des aidants, Florence Leduc, présidente de l’Association française des aidants répond : “Certains aidants se débrouillent seuls, n’ont besoin de rien et vont très bien. Ces derniers, qui représentent environ la moitié des aidants, disposent de ressources personnelles et familiales…
L’autre moitié est souvent en très grande difficulté. C’est tout particulièrement le cas des personnes qui décident de se consacrer exclusivement à leur rôle d’aidant. Ils sont beaucoup plus isolés et ne savent pas où trouver les bonnes informations. Ces aidants mangent moins bien, ont davantage de problèmes de santé et sont plus fatigués. Cela peut aller jusqu’à l’épuisement !”
Aider les aidants, c’est aussi le rôle des professionnels, pouvoir les informer et les orienter vers les bonnes ressources, c’est aussi la mission de la PTA.

Laisser un commentaire